Loi Duflot : Pourquoi elles sont parfaites ?

Il y a en réalité une première version, la loi Duflot qui permettait de cadrer le loyer est d’y définir les zones d’investissements.

En effet la loi Duflot n’était que accessible dans les zones urbaines. La loi Pinel est venue détailler le dispositif et le renforcer. Elle a étendu les zones d'investissements aux moyennes villes et dans le monde rural. Mais il y a encore mieux d’un point de vue sécurité de l’investissement.

En effet le plafond décidé est équilibré et nécessaire et pour éviter une spéculation immobilière qui ne ferait que nuire aux volontés du marché. c’est désormais un encadrement souple mais strict qui peut s’avérer fort utile pour les investisseurs. En effet il n’y a pas mieux pour avoir un accès facile au marché immobilier. Quoi de mieux pour avoir le droit de construire son patrimoine immobilier avec toutes les dispositions de la loi Pinel. C’est un véritable idéal à la Française mais aussi une très bonne affaire pour tout le monde, le propriétaire, le locataire et bien évidemment l’Etat.
  • Un bénéfice partagé
  • Une écologique économique
  • Développer le logement de demain
Pour connaître l’ensemble des mesures sur les dispositifs Pinel, il est possible de consulter le site loi-duflot.net pour bénéficier de toutes les informations sur la loi et ainsi prendre connaissance des bonnes mesures pour le propriétaire et le locataire.

Une loi équilibrée

Il est vrai que la loi Pinel est très intéressante car elle donne une légitimité concrète aux acteurs du marché.

C’est une formidable aventure pour reconnaître que chacun est utile à la société. En effet la loi Pinel ne dispose pas de droit d’entrée spécifique. Tout le monde peut y accéder et ensuite donner une nouvelle tournure à son patrimoine immobilier. Il faut aussi se rendre compte que le dispositif permet de valoriser l’épargne de diversifier les revenus car il est aussi possible d’investir dans les établissements de santé qui ont besoin d’un investissement privé du fait d'un désengagement progressif de l’Etat.